Congrès et Evènements

PLANIFICATEUR

« Le Graduel de Fontevraud, une prière en musique et en images »

Olivier MORAND, Conservateur, Bibliothèque francophone multimédia de Limoges.

Après une présentation de l'histoire de ce manuscrit "voyageur", cette conférence permettra de découvrir et analyser sa richesse iconographique.

  • Accès libre avec le ticket Fontevraud
  • Sur réservation
En partenariat avec la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges.

BFM Limoges

Logo ville Limoges

Si le manuscrit constitue le fleuron des collections de la bibliothèque de Limoges, c'est petit à petit qu'il livre ses secrets. Alors qu'il est connu des érudits dès le 18e siècle, il faut attendre 1947 pour que le lien soit fait avec Aliénor de Bretagne, abbesse de Fontevraud. Et c'est dans les années 2000 que sa conception est attribuée à l'atelier parisien de Nicolas Lombard, et sa date de conception établie autour de 1260.

Conçu à Paris, utilisé à Fontevraud, le Graduel est donc un manuscrit voyageur, car il faudra encore deux autres étapes pour qu'il parvienne finalement à Limoges. 

Comme tous les manuscrits médiévaux avec notation musicale, le Graduel a intéressé très tôt les musicologues et les interprètes de musique ancienne, mais c'est la richesse et la bonne conservation de son décor qui constituent aujourd'hui l'attrait principal de cet objet.

Ce décor fait en effet entrer le Graduel au nombre des manuscrits de prestige, qui exploitent pleinement le savoir-faire des grands ateliers d'enluminure, notamment parisiens. Tous les éléments susceptibles d'embellir les pages sont utilisés, des initiales aux fins de lignes sans oublier les scènes marginales. Mais c'est dans les initiales historiées, dont la hauteur couvre parfois toute la page, que se manifeste le plus le talent des enlumineurs.

Le Graduel suit l'ordre du calendrier liturgique, et la majorité des scènes se réfère aux grands moments de la vie du Christ et de la Vierge connus dans la Bible et dans la Tradition. D'autres scènes se réfèrent aux saints tout au long de l'année liturgique. Enfin, quelques scènes moins nombreuses mais très intéressantes, mettent en avant l'action liturgique ou la prière. Plus discrets, quelques animaux ont pris place en marge des images principales.

Toutes les scènes font référence soit aux réalités religieuses du temps, soit à l'iconographie issue d'une tradition vivante, dont les éléments les plus anciens remontent au Christianisme antique, et dont plusieurs ont survécu jusqu'à nous. Une scène comme celle de la Visite des Rois mages illustre particulièrement bien la place de ce manuscrit dans l'histoire de l'iconographie chrétienne.  

LE 28 octobre 2017 /

Horaires : 16h00 Tarif : Gratuit
Public : Tout public Langue : Français
Fontevraud