menu
Billetterie
Chargement Évènements

Exposition “Les Plantagenêts : Un Empire au XIIe siècle”

Du jeudi 7 octobre 2021 au lundi 10 janvier 2022

Réservez

Inclus dans le billet d'entrée

Cet automne, l’Abbaye met à l’honneur la dynastie Plantagenêt, une famille qui a marqué l’histoire de Fontevraud, et plus encore. Une riche exposition temporaire présente le contexte et l’environnement dans lesquels Aliénor d’Aquitaine ou Richard Cœur de Lion ont vécu et prospéré. 

 

Fondée en 1101 par Robert d’Arbrissel, l’Abbaye Royale nde Fontevraud a noué dès le milieu du xiie siècle des liens très étroits avec les Plantagenêts. Aliénor d’Aquitaine, son mari Henri II Plantagenêt et surtout son fils favori Richard Cœur de Lion y reposent ainsi depuis plus de 800 ans. L’exposition de cet automne est l’occasion de souligner l’importance de ces liens mais surtout, plus largement, de rappeler l’empreinte historique, architecturale et artistique que les Plantagenêts ont laissée dans la région des Pays de la Loire et, plus généralement, dans la moitié Ouest de la France.   

 

S’appuyant sur la collection permanente du site, cette exposition offre la possibilité d’admirer l’extrême richesse du patrimoine de l’Abbaye et des Pays de la Loire. L’Abbaye, avec le soutien de la Région Pays de la Loire, a confié le commissariat de cette exposition à quatre spécialistes de l’époque : Pascale Brudy, Nicolas Prouteau, Teddy Bethus et enfin Martin Aurell, historien et Directeur du Centre d’Études Supérieures de Civilisation Médiévale de Poitiers. Depuis le succès de Parures de Fêtes, splendeurs des tapisseries de Saumur (2019), des expositions historiques temporaires viennent ainsi ponctuer la programmation automnale de l’Abbaye Royale de Fontevraud.  

 

Au cœur d’un Empire 

Le visiteur est invité à une déambulation dans le temps à la découverte de la dynastie Plantagenêt.  Le parcours chronologique est scandé par des œuvres illustrant cette histoire et ses acteurs principaux : la séparation de Louis VII et d’Aliénor d’Aquitaine,
le mariage d’Henri II et d’Aliénor, l’assassinat de Thomas Becket
ou encore la mort de Richard Cœur de Lion. 

 

Les Plantagenêts, mécènes des lettres
et des arts 

Les Plantagenêts ont également joué un rôle important dans le développement des arts et de la littérature. Le « style Plantagenêt » ou « premier gothique angevin » est abordé ici par l’architecture religieuse, civile et militaire ainsi que par des œuvres issues de grands chantiers de construction. Une attention particulière est portée aux objets en émail pour illustrer le soutien des Plantagenêts à l’abbaye limousine de Grandmont.  

 

Itinérance et pouvoir 

Les rois Plantagenêts étaient constamment en mouvement d’un lieu de pouvoir à un autre. L’exposition présente ces différents sites, ainsi que l’organisation des déplacements de la cour, au travers de mobilier archéologique. La vie quotidienne dans les palais, la diplomatie, les traités de paix ainsi que la guerre et les sièges sont évoqués à l’aide d’objets du quotidien, de chartes diplomatiques, ou encore d’armes.

 

La société aristocrate 

Des objets de la vie quotidienne, accessoires associés au divertissement, aux pratiques alimentaires ou à certaines pratiques élitaires comme la chasse, donnent ici un aperçu du mode de vie de la haute aristocratie. 

 

Un film d’animation 

Dans le cadre de l’exposition Les Plantagenêts – Un Empire au XIIe siècle, l’abbaye en partenariat avec la NEF Animation, a fait appel à la production Fleur de Papier et au réalisateur Jean-Baptiste Peltier afin de créer un film d’animation introductif
à l’exposition.  Visible dans le grand dortoir, en préambule de l’exposition, le film propose au visiteur une expérience visuelle immersive. Les grands moments de l’épopée Plantagenêt y sont contés par Aliénor d’Aquitaine, Reine de France et d’Angleterre et encore aujourd’hui présentée comme « la grand-mère de l’Europe ». 

 

Jean-Baptiste PELTIER 

Né en 1990 à Paris, Jean-Baptiste Peltier est un réalisateur et concepteur de films d’animation. Son film de fin d’études « Le Premier qui vit un chameau » est diffusé à Annecy en 2016 et obtient le prix de la bande sonore PIAFF la même année. Il réalise « La Fenêtre fermée » en 2018 adapté d’un poème de Claude Roy pour la collection En Sortant de l’Ecole (Une production Tant mieux Prod et France Télévisions). Son travail personnel est très porté sur la peinture et sur une approche sensible du cinéma et du design sonore.

fermer
fermer
fermer
retour en haut

Inscription newsletter