menu
Billetterie

L'histoire de Madame de Montespan et Marie-Madeleine de Rochechouart à Fontevraud

Illustration de Gabrielle de Rochechouart à Fontevraud

Madame de Montespan et sa soeur Marie-Madeleine de Rochechouart, deux figures emblématiques du XVII siècle, ont marquée l’histoire de l’Abbaye royale de Fontevraud. L’une favorite du roi, l’autre perle des abbesses, partez à la découverte de l’empreinte qu’elles ont laissé…

LES SŒURS DE MONTESPAN

Madame de Montespan et sa sœur Marie-Madeleine de Rochechouart, deux noms emblématiques de l’histoire de France, ont laissé leurs empreintes dans les 900 ans d’histoire de l’Abbaye royale de Fontevraud. Mais qui sont-elles réellement ? Comment y ont-elles participé ?

QUI EST MADAME DE MONTESPAN ?

 

Françoise-Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, plus connue sous le nom de Madame de Montespan, était une figure importante à la cour de Louis XIV, le Roi soleil, au XVIIe siècle.

 

Née le 5 octobre 1640 à Lussac-les-Châteaux, en France, elle était la fille de Gabriel de Rochechouart de Mortemart et de Diane de Grandseigne, famille de la noblesse française.

 

En 1663, elle épouse Louis de Pardaillan de Gondrin, marquis de Montespan, qui lui donnera le titre de “Madame de Montespan”.

 

En 1666, elle rencontre le roi Louis XIV lié d’amour à l’époque pour la duchesse Louise de la Vallière.

Françoise de Montespan portrait

Au fil du temps, en devenant l’une des confidentes de la duchesse, Madame de Montespan se fera remarquée par Louis XIV de par sa beauté, son intelligence et son esprit vif, esprit héréditaire des Mortemart. C’est ainsi que la belle marquise conquerra le cœur du roi et deviendra la maîtresse de Louis XIV en mai 1667.

 

De 1669 à 1678, Madame de Montespan donnera naissance à sept enfants de cette liaison royale. Sa relation avec Louis XIV finira par se dégrader vers la fin des années 1670. Ce dernier, en quête d’une vie plus régulière, finira par la remplacer par Madame de Maintenon aussi appelée Marquise de Maintenon.

QUI EST MARIE MADELEINE DE ROCHECHOUART ?

 

Née en 1645, Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart était la sœur cadette de Françoise-Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, aussi appelée Madame de Montespan.

 

Aux antipodes de la vie menée par sa sœur, favorite de Louis XIV, Marie-Madeleine de Rochechouart est éclipsée et décide de s’écarter de la vie à la Cour pour se concentrer sur la philosophie, la littérature et l’étude des langues vivantes telles que le grec, le latin et l’italien.

 

Dotée d’une beauté égale à celle de ses sœurs, Marie-Madeleine de Rochechouart sera reconnue pour sa grande intelligence, sa simplicité et sa piété.

Marie-Madeleine de Rochechouart portrait

Alors qu’elle se dirigeait vers une toute autre vocation, Marie-Madeleine de Rochechouart préfère se vouer à Dieu. En 1664, elle prit le voile au monastère de Notre-Dame-du-Bois à Saint-Evroult puis à Poissy. 

LE PASSAGE DES SŒURS À FONTEVRAUD

 

En août 1670, Louis XIV nommera à l’âge de 25 ans Marie-Madeleine de Rochechouart à la tête de l’Abbaye royale de Fontevraud, maison mère de l’Ordre Fontevriste. Elle devient ainsi la 32ème abbesse et succède à Jeanne de Bourbon, fille de Henri IV.

 

Marie-Madeleine de Rochechouart va se montrer à la hauteur de cette nomination. À la tête d’hommes et de femmes, l’Ordre fontevriste et sa cinquantaine de prieurés furent gouvernés en toute prospérité.

 

Surnommée « la perle des abbesses » pour son érudition par Louis XIV, le roi tentera de la retenir à la Cour… en vain. L’abbesse préférera rester à Fontevraud. Après plus d’une trentaine d’années à la tête de la vie monastique, elle décèdera à l’Abbaye royale de Fontevraud le 15 août 1704 à l’âge de 59 ans.

De son côté, avec une vie marquée par la splendeur de la cour et les intrigues politiques, Mme de Montespan finira par se retirer en 1691 pour une retraite spirituelle à l’Abbaye royale de Fontevraud, gouvernée par une abbesse qu’elle connait bien : sa sœur Marie-Madeleine de Rochechouart.

 

Elle décédera le 28 mai 1707 à l’âge de 66 ans dans la commune de Bourbon-l’Archambault.

Fresque de la Pentecôte Abbaye deFontevraud

CATÉGORIES

fermer
fermer
fermer
retour en haut

Plus que quelques jours pour admirer le parcours d’art dont les expositions de Bachelot & Caron et les œuvres de Georges Jeanclos dans l’abbatiale.

> Découvrez la programmation jusqu’au 4 mars. ❄️​

 

L’entrée à l’Abbaye royale et au musée d’Art moderne est gratuite pour les moins de 18 ans et les étudiants de moins de 25 ans.

INSCRIPTION NEWSLETTER