menu
Billetterie

Une pierre derrière soi de Fabien Mérelle – Parcours d’art 2023

LE PROJET : UNE PIERRE DERRIÈRE SOI

Le point de départ de cette rêverie c’est un socle vide, dans une des alcôves derrière
l’autel.
Une absence, une aubaine, la liberté d’investir ou non cet espace.
Qui avait-il ici à cet endroit si crucial?
La vierge.
Qui était elle?
Une femme, une mère.
Comment la représenter aujourd’hui ?
Vénus callipyge en os ou en pierre, puissante, enceinte. C’est cette image du passé, de
l’aube de l’humanité qui m’est arrivée pleine face pour parler du présent.
Oui enceinte, c’est ainsi que j’aimerais la représenter.
Puis j’ai pensé à l’histoire de ce lieu, Fontevraud, que des mères façonnèrent, Alienor
d’Aquitaine, toutes ces abbesses, mères supérieures dirigeant des communautés
d’hommes sans jamais faillir, cette mère que l’on honore Marie.
J’aimerais donc que cette femme occupant un instant seulement ce socle vide soit
visiblement sur le point de donner naissance; elle façonne, elle crée un être.
Elle est en bois, sur son piedestal, teintée, blanche, comme le tronc des arbres que l’on
protège des nuisibles.
Son enfant, grand, 2m de haut, également en bois blanc, devant l’autel.
Un garçon qui la regarde comme figé dans ce mouvement.
Il est à l’âge de raison, pas encore adolescent, tout fluet sur des cannes fines.
Prenant peut être conscience d’où il vient, le fruit de cette matrice, là dans l’alcôve qu’il
contemple.
J’aimerais que l’autel soit cerné, surmonté, d’une offrande de pierres ainsi que dans les
alcôves des roches plus massives.
Celle là même qui servirent à construire Fontevraud, certaines brutes, d’autres biseautées
recevant sur leurs faces des dessins.
Des pierres dessinées comme autant de témoins de la relation entre cet enfant et
cette femme.
Son corps à elle, celle de l’enfant, d’autres silhouettes, d’autres images parlant du lieu,
les instantanés de leurs vies comme autant d’ éléments donnant corps à cette relation.
En somme c’est une scènette où tout un chacun pourra se construire sa propre histoire.
Quelque chose de simple et complexe à la fois, une histoire de famille.

11
fermer
fermer
fermer
retour en haut

Plus que quelques jours pour admirer le parcours d’art dont les expositions de Bachelot & Caron et les œuvres de Georges Jeanclos dans l’abbatiale.

> Découvrez la programmation jusqu’au 4 mars. ❄️​

 

L’entrée à l’Abbaye royale et au musée d’Art moderne est gratuite pour les moins de 18 ans et les étudiants de moins de 25 ans.

INSCRIPTION NEWSLETTER