menu
Billetterie

FONTEVRAUD EN 10 DATES

D’Aliénor d’Aquitaine à Napoléon, de la fondation de l’abbaye en 1101 au Musée d’Art Moderne : découvrez les personnages et les grandes dates qui ont fait l’histoire de Fontevraud.

Gravure du fondateur de Fontevraud - Robert d'Arbrissel

1101 - Fondation par robert d’arbrissel

Robert d’Arbrissel choisit le vallon de Fontevraud pour établir sa communauté. Depuis quelques années et au fil de ses pérégrinations dans l’ouest de la France, ce moine itinérant a rassemblé autour de lui des hommes et de femmes de toutes conditions grâce à ses talents exceptionnels d'orateur. S’inspirant de la règle bénédictine, il organise à Fontevraud une vie de pauvreté, de pénitence et de travail.

Pétronille de Chemillé - première abbesse de Fontevraud

1115 - une abbesse à la tête de fontevraud

Robert d’Arbrissel nomme Pétronille de Chemillé à la tête de l’Abbaye et de l’Ordre de Fontevraud. Elle gouverne donc les femmes mais aussi les hommes. Cette situation unique dans l'histoire ne manque pas de provoquer les protestations de ces derniers à de multiples reprises. Pourtant, ce choix sera toujours défendu et respecté : 36 abbesses se succéderont à la tête de l’abbaye jusqu’en 1792.

Aliénor d'Aquitaine - Fontevraud

1200 - Aliénor d’Aquitaine se retire à Fontevraud

Fontevraud doit sa grandeur à son fondateur mais aussi aux Plantagenêt, et notamment à Aliénor d'Aquitaine qui a toujours entretenu un rapport privilégié avec l’abbaye. Alors que son mari Henri II Plantagenêt et surtout son fils favori Richard Cœur de Lion y reposent, elle s'y retire à partir de 1200. Elle commande leurs gisants, mais également le sien où elle se fait représenter un livre entre les mains, symbole de sa culture. Elle meurt en 1204 à l’âge de 82 ans.

Vue d'ensemble de l'Abbaye Royale de Fontevraud - 1699 - par Gaignière

1491 - un renouveau architectural et religieux

Une abbesse de sang royal est nommée à la tête de Fontevraud : René de Bourbon. Elle fait appliquer la nouvelle règle monastique voulue par sa prédécesseure Marie de Bretagne. Elle s’engage également dans des travaux de rénovation du cloître et de la salle capitulaire qui seront achevés par Louise de Bourbon.

Marie-Madeleine-Gabrielle-Adélaïde de Rochechouart de Mortemart de Vivosne - Fontevraud

1670 - UNe abbesse érudite

A seulement 25 ans, Gabrielle de Rochechouart est nommée abbesse par Louis XIV. Sœur de Madame de Montespan, Gabrielle brille par son intelligence et sa culture : elle parle plusieurs langues, a traduit l’Iliade, maîtrise la philosophie et bien sûr la théologie. Elle introduit son goût pour l’art à Fontevraud et fait représenter la tragédie Esther de Racine.

Julie-Sophie-Gillette de Pardaillan de Gondrin de Montespan d'Antin - Fontevraud

1792 - les dernières religieuses quittent l’abbaye

La Révolution Française met brutalement un terme à près de 800 ans de vie monastique. Les biens de l’Eglise sont inventoriés par l’Etat, les vœux monastiques interdits et enfin les ordres supprimés. En 1792, les religieuses sont expulsées de l’abbaye. La dernière abbesse, Julie d’Antin, est contrainte de fuir. Elle gagne Angers avant de se réfugier à Paris où elle meurt en 1797.

Abbaye transformée en prison - Fontevraud

1814- l’abbaye est transformée en prison

Après le départ des religieuses, l'histoire de Fontevraud change radicalement de direction. En 1804, Napoléon décide de la transformer en centrale pénitentiaire. Dix ans de travaux sont nécessaires avant qu'elle accueille ses premiers prisonniers. Fontevraud est alors considérée comme une des prisons les plus dures de France jusqu'à sa fermeture en 1963.

projet cuisines romanes par Lucien Magne

1903 - Restauration des cuisines romanes

Classée par Prosper Mérimée sur la première liste des monuments historiques dès 1840, l’abbaye ne nécessite pas moins des travaux « urgents et considérables ». Dès 1902, l’architecte Lucien Magne, disciple de Viollet-le-Duc, lance deux chantiers de restauration majeurs : l’église abbatiale puis les cuisines romanes. Ses recherches permettent notamment de restituer la fameuse toiture en écailles de pierre.

Centre Culturel de l'Ouest - Fontevraud

1975 - l’abbaye devient un centre culturel

Sous l’impulsion d’Olivier Guichard, Président de la Région Pays de la Loire, le Centre Culturel de l’Ouest est créé. Son ambition est d'animer l’abbaye à travers une programmation culturelle riche et des résidences d’artistes. Ateliers internationaux du FRAC, festivals de musique, expositions historiques, création contemporaine… animent depuis le monument dans le respect de son histoire.

Musee d'art moderne - Fontevraud

2020 - ouverture du Musée d’art moderne

A l’automne 2020, grâce à la donation d’une partie de la collection personnelle de Martine et Léon Cligman, un musée d’Art moderne ouvre ses portes au cœur de l’Abbaye Royale de Fontevraud. Henri de Toulouse-Lautrec, Edgar Degas, Maurice de Vlaminck, Albert Marquet, Kees van Dongen, Robert Delaunay, Juan Gris, André Derain, Germaine Richier... Autant de noms qui ont marqué l’histoire de l’art et qui viennent enrichir de manière exceptionnelle la dimension patrimoniale et culturelle de Fontevraud.

fermer
fermer
fermer
retour en haut

Inscription newsletter