menu
Billetterie

TOUT SAVOIR SUR LES PRIEURÉS DE FONTEVRAUD

Abbaye royale de Fontevraud vue du ciel

Fondé en 1101 par Robert d’Arbrissel, L’ordre de Fontevraud regroupe un ensemble de prieurés aussi bien en France et à l’étranger. Successivement protégé par les Plantagenêts et la maison capétienne de Bourbon, partez à la découverte de L’Ordre monastique de Fontevraud.

LA CRÉATION DE L’ORDRE DE FONTEVRAUD

Au début du XIIe siècle, Robert d’Arbrissel fonde l’Ordre Fontevriste à la création de l’Abbaye royale de Fontevraud. Ce dernier créa une communauté monastique qui se distinguait par son caractère mixte, accueillant à la fois des moines et des moniales. Initialement un monastère double, cet Ordre monastique connaîtra une succession de 36 abbesses à sa gouvernance. 

 

L’Abbaye royale de Fontevraud, située dans la vallée de la Loire, servit de siège central à cet Ordre singulier. L’une des composantes essentielles de l’Ordre de Fontevraud se traduit par l’importance des prieurés qui occupaient une place significative dans la structure monastique.

Qu’est-ce qu’un prieuré ?

Un prieuré est caractérisé comme un établissement monastique dirigé par un prieur. Il peut fonctionner de manière autonome ou être affilié à une abbaye plus importante, avec le prieur relevant alors de l’autorité de l’abbé. Ici, les prieurés de Fontevraud étaient des établissements monastiques affiliés à l’abbaye.

À l’époque, on dénombre plus d’une cinquantaine de prieurés sur le territoire français, avec une majorité d’entre eux situés dans l’Ouest de la France contribuant ainsi à une expansion territoriale de l’Ordre fontevriste.

 

Bien que liés à Fontevraud, chaque prieuré avait son propre prieur chargé de la gestion quotidienne et de la direction spirituelle de la communauté locale. Cela permettait une certaine autonomie dans la vie quotidienne tout en préservant le lien avec l’abbaye mère, celle de Fontevraud.

 

Hors du royaume de France, les prieurés de Fontevraud s’étendent en Angleterre et en Espagne avec respectivement six établissements monastiques.

Comme de nombreuses institutions monastiques, les prieurés de Fontevraud ont été touchés par les turbulences de l’histoire, en particulier lors de la Révolution française. Certains ont été fermés, mais plusieurs ont survécu et ont été préservés, devenant parfois des sites historiques et culturels…

LE PRIEURÉ SAINT-LAZARE

Le prieuré Saint-Lazare était une composante importante de l’Ordre de Fontevraud, contribuant à la richesse spirituelle, sociale et culturelle de son temps.

 

Initialement dévoué à recevoir les patients souffrant de la lèpre et les religieuses responsables de leur prise en charge, cet établissement était pourvu de toutes les infrastructures indispensables à la vie monastique. En effet, il comprenait notamment une chapelle, un cloître avec une salle capitulaire, un réfectoire et un dortoir.

 

Il est difficile de déterminer l’état des constructions de Saint-Lazare au fil des siècles, mais au XIIe siècle, on rapporte que la reconstruction de ce dernier a été possible grâce aux dons d’Henri II Plantagenêt.

Prieuré Saint-Lazare de Fontevraud

Au fil du temps, des efforts de préservation et de restauration ont permis de redonner vie à certains prieurés, dont le Prieuré Saint-Lazare.

 

Aujourd’hui, ce site historique sert souvent de témoin silencieux d’une époque révolue, rappelant aux visiteurs la richesse spirituelle et culturelle qui a caractérisé l’Ordre de Fontevraud.

 

En 2014, le prieuré Saint-Lazare a été aménagé pour accueillir Fontevraud l’Ermitage, un établissement regroupant actuellement un hôtel 4 étoiles et un restaurant gastronomique étoilé où le Chef Thibaut Ruggeri met en œuvre ses envies.

 

Les designers Jouin et Manku ont ainsi pu s’imprégner de l’histoire et de la singularité du prieuré Saint-Lazare pour lui offrir une vision contemporaine tout en préservant son âme.

Fontevraud l'Hôtel et Fontevraud le Restaurant de l'extérieur

L’Ordre de Fontevraud et son prieuré Saint-Lazare demeurent des témoignages vivants de la diversité des expressions monastiques médiévales.

 

Fontevraud l’Ermitage perpétue la tradition d’hospitalité de la règle de Saint-Benoît qu’il décline en art de vivre, de recevoir, de prendre soin et d’étonner ses hôtes.

Escalier menant aux chambres de Fontevraud l'Hôtel
Grand refectoire de Fontevraud le Restaurant
Tables à Fontevraud le Restaurant

CATÉGORIES

TAGS

fermer
fermer
fermer
retour en haut

Plus que quelques jours pour admirer le parcours d’art dont les expositions de Bachelot & Caron et les œuvres de Georges Jeanclos dans l’abbatiale.

> Découvrez la programmation jusqu’au 4 mars. ❄️​

 

L’entrée à l’Abbaye royale et au musée d’Art moderne est gratuite pour les moins de 18 ans et les étudiants de moins de 25 ans.

INSCRIPTION NEWSLETTER